Que faut-il savoir avant de démarrer son entreprise?

Que faut-il savoir avant de démarrer son entreprise quand notre objectif est de concilier travail et famille?

J’ai démarré mon entreprise en 2008. J’avais 34 ans, 2 enfants âgés de 2 et 4 ans, un mari et un grand rêve, celui de trouver mon équilibre et mieux concilier mon travail et ma vie de maman.

Naïvement, j’ai pensé qu’ouvrir ma propre garderie était la solution à ma conciliation. La réalité, c’est qu’être en affaires, c’est exigeant et chaotique. Et que le plus grand défi est de trouver son équilibre entre sa passion professionnelle et sa vie familiale sans culpabilité.

Comment démarrer son entreprise sans se ruiner ni s’épuiser?

Quand j’ai ouvert la première garderie Babibulle, j’ai conservé mon emploi corporatif pendant quelques mois pour m’assurer une stabilité financière avant de faire le grand saut. Durant cette décennie, j’ai gagné plus d’argent que je l’avais imaginé. J’ai eu des années où j’ai perdu plus d’argent que je l’avais imaginé. J’ai engagé et j’ai congédié des employés, certaines ont quitté et d’autres sont devenues d’incroyables leaders et nous avons grandi ensemble. 

Progression not perfection.

Marie Forleo

J’ai travaillé dans mon salon, dans ma cuisine, au bord du lac et sous le parasol au bord de la mer, sur le coin d’une table au Starbucks, dans la voiture, debout dans le métro, à l’aéroport et finalement dans mon magnifique bureau rose à la garderie.

Depuis le démarrage de Babibulle, j’ai tellement appris sur moi-même et sur la gestion que peu importe quelle genre d’entreprise tu as ou tu rêves d’avoir, je suis certaine que ces constats te serviront. 

Que faut-il savoir avant de démarrer?

Dans toute l’histoire de l’humanité, il n’y a jamais eu un meilleur moment pour être entrepreneure et actuellement l’entreprenariat est un trend. Mais être entrepreneure, c’est bien plus que l’inscrire dans sa bio dans son profil Instagram.

Pour toi belle amie entrepreneure qui embarque dans l’aventure entrepreneurial ou toi qui mène ton organisation avec coeur et courage et qui aimerait changer de perspective, Voici ce que j’ai appris de ma dernière décennie et ce que j’aurai aimé savoir il y a 12 ans quand j’ai lancé Babibulle. 

Business ou hobby?

Tu peux démarrer une entreprise ou avoir un hobby. La différence, c’est le revenu. Trop de femmes sont enthousiastes à transformer leur passion de cuisiner, photographier ou blogger en entreprise. Elles passent des heures à créer leur site web et mettre du contenu sur Instagram sans être soucieuse de générer du revenu. Si c’est une entreprise, ça doit générer un revenu. Constamment. Et non par accident. Alors si tu es sérieuse dans ton projet et que ton temps est précieux, les autres te percevront en affaires même si c’est une mini entreprise et que tu travailles à temps plein. Choisir entre business et hobby est primordial parce que la drive et le temps qu’on investit dans le projet est différent. 

Inutile de tout planifier. Focus sur ton WHY et le premier pas.

Valérie P La Brèque

Se lancer sans hésiter. 

Je me souviens de la peur que j’ai ressentie avant de plonger pour la première fois du tremplin de 10 mètres. Je me souviens d’avoir regarder en haut au loin plutôt que de regarder en bas avant de plonger. Je me souviens d’avoir reculé de quelques pas et pris un élan pour amorcer mon mouvement. Je me souviens d’avoir sauté avant d’être prête à le faire. Et je me souviens encore plus de ma fierté et de ma joie quand je suis remontée à la surface. Ce premier plongeon est imprimé dans ma mémoire et me sert d’ancrage depuis.

De ce succès, je retiens que prendre du recul et changer de perspective permet de voir le challenge sous un autre angle. Même les émotions ressenties peuvent se transformer et nous booster. À chaque moment, on a le choix d’envisager les solutions et voir les opportunités ou non. 

Quand mon intuition me dit d’y aller, je saute avant d’être prête. Même si ma tête se remplit de doutes et de préoccupations. Je sais que je peux me fier à mon GPS. Il y a des moments où le raisonnement n’a pas sa place. Il ne fait qu’alimenter les pensées qui tournent en rond comme le dit si bien, Olivia, ma prof de Yoga. Souvent vaut mieux arrêter de réfléchir, de procrastiner et foncer. Alors quelle est la première chose que tu peux faire pour passer à l’action? Que peux-tu faire maintenant qui te fait avancer vers ton objectif? 

Simplifier et prioriser ce que l’on veut faire.

Quand on démarre l’entreprise ou un nouveau projet, c’est vraiment facile de se sentir submergée. Il y a tellement de choses à faire et jamais assez de temps pour tout faire. Comment on mange un éléphant? À la petite cuillère! Une bouchée à la fois. Je me rappelle quand j’ai ouvert ma première garderie, je voulais en ouvrir 8 en 5 ans. J’en ris maintenant. Tout entrepreneur expérimenté en rira autant. Comme plusieurs d’entre nous, tu as des centaines de choses sur ta liste allant d’acheter ton nom de domaine pour ton site web à figurer sur la liste des Top 40 entrepreneurs avant 40 ans. 

Quand on est une nouvelle entrepreneure, on a tendance à romancer notre aventure et à donner à tout ce qu’on a faire la même importance et le même délai. C’est pour cette raison qu’on se sent souvent dépassée et à bout de souffle. On essaie de faire tout en même temps. 

L’entreprenariat, c’est un marathon pas un sprint. Il y a des moments ou il faut accélérer et d’autres ralentir et récupérer. Comme dans une course, il faut moduler notre rythme et bien choisir notre stratégie. Quand on a plein d’idées en tête, il faut être patiente, Investir du temps dans nos inspirations et accepter que plusieurs d’en elles échoueront. Heureusement on peut éviter les pires erreurs.

La clarté vient dans l’action et l’engagement.

– Valérie P La Brèque

Aimes-tu faire des listes? Oui. Génial. Fais des listes. Une liste pour la journée avec ta priorité du jour, une liste pour les 3 priorités de la semaine, une liste pour les priorités du mois, une liste pour le trimestre et une planification pour l’année et pour les 3 à 5 prochaines années. Ensuite révise et met à jour les listes quotidiennement et à chaque semaine. Est-ce que tout ce qui est là est nécessaire pour t’aider à gagner un revenu? Sinon, enlève les de la liste. Alors ce que tu souhaites faire, n’est peut-être pas sur la bonne liste. Prends une chose à la fois et valide s’il y a une objectif d’affaires. L’idée ici n’est pas de créer des bucket listes mais des Time frame list!

Planifier sa journée en fonction de son énergie. 

J’adore ce que je fais depuis que je planifie ma journée selon mon niveau d’énergie. On a souvent tendance à faire une liste et commencer à faire le plus de chose que l’on peut le plus vite possible. Plus je prends de l’expérience plus je comprends que l’entrepreneuriat a des cycles et un rythme différent comme les saisons et que je suis plus efficace et productive à certains moments de la journée. Si je dois animer un atelier ou écrire, je dois le faire le matin pour être plus alerte alors que répondre à des courriels ne me demandent pas la même attention en après-midi. 

Planifie une journée qui fonctionne pour toi. Un des avantages d’être à son compte, c’est que personne ne te dit quoi faire. Mais cette liberté d’entrepreneure, c’est aussi un désavantage. Tu peux te retrouver en pyjama à passer des heures sur Pinterest au lieu de travailler réellement. Quand j’ai commencé à travailler pour moi, je suivais la même routine du matin que quand je travaillais au bureau. Ça m’obligeais à prendre ma douche et déjeuner. Trouve ta routine et stick to it autant que tu peux.

Être curieuse et apprendre continuellement. 

Continue d’apprendre. Tu ne pourras pas figurer tout par toi-même. Tout entrepreneur qui réussit apprend constamment. Alors Google et lit sur ton industrie, sur le leadership, la gestion, les affaires, le marketing, l’image de marque et sur la conciliation travail famille. Regarde des Ted Talks. Écoute des podcasts. Trouve des cours en ligne et des chaînes YouTubes de leaders inspirants.

Réfléchir, réfléchir et réfléchir avant d’engager.

J’ai perdu beaucoup d’argent au démarrage de mon entreprise avec des heures payables aux employés en trop. Maintenant quand on me demande est-ce que je devrais engager? Oui, si tu ne peux absolument pas continuer une minute de plus sans aide. Aussi garde en tête que la personne engagée doit t’aider à faire plus d’argent parce que tu dépenses plus d’argent pour la rémunérer. Vérifie si ton entreprise est éligible à des subventions salariales. Économise et met de côté. 

Community and connections without competition

Valérie P La Brèque

Trouver un mentor et s’entourer d’entrepreneurs.

Chaque livre et conférence m’a conseillé de trouver un mentor. Comme les mentors ne poussent pas dans les arbres pendant longtemps j’en ai pas eu. Et puis, j’ai compris que ce qui était important était de trouver des entrepreneurs qui avaient fait ce que je souhaitais faire et à qui je pouvais poser des questions et échanger. Alors si tu ne trouves pas dans ton industrie, cherche dans un autre secteur d’activité. Les défis demeurent les mêmes peu importe ce que l’on vend. J’ai trouvé support et inspiration dans les groupes d’entrepreneurs. Les meetings animés par une coach me garde focus sur mes objectifs et engagée.

Si tu hésites à changer de carrière parce que tu penses que tu es trop vieille ou trop jeune ou que tu n’as pas le temps, je t’invite à lire Comment changer de carrière à 30 ans, 40 ans, 50 ans et au delà.

Et toi quelles leçons retiens-tu de ton expérience entrepreneuriale? As-tu des bonnes pratiques à partager? Que conseillerais-tu à une entrepreneure qui démarre? 

Tu veux en savoir plus sur comment je dirige mon entreprise et que je danse entre mes responsabilités professionnelles et ma vie familiale? Inscrit toi à mon infolettre. J’y partage du contenu que je ne publie nul part ailleurs. 

Amitié,

Xox

Laisser un commentaire